Fair Jenny Alone: Créer de la musique ensemble chez nous

Il existe autant de façons de créer de la musique en ligne qu’en personne. Lorsque vous travaillez en ligne avec des chœurs et des groupes de musique,la qualité audio et la latence de la vidéoconférence peuvent amener les directeurs de musique et les enseignants à se fier au bouton de sourdine. Cela peut créer une expérience solitaire de création musicale, quelque chose de triste pour les personnes qui rejoignent ces chorales et ces groupes pour l’expérience musicale et sociale de chanter et jouer avec les autres.

Old Harry Beach, Magdalen Islands

Je trouve que la clé pour faire de la musique en ligne (et en personne, franchement) c’est de mettre l’accent sur l’écoute. Ensuite, au lieu de dire aux musiciens exactement quoi jouer ou chanter, comme nous avons tendance à faire dans la notation occidentale, j’essaie de créer un environnement dans lequel les participants ont des directives claires sur les façons d’interagir, ce qui leur donne la liberté d’expérimenter et de prendre des décisions musicales.

Concrêtement, Fair Jenny Alone est une œuvre que j’ai composée sur un air de Robbie Burns pour ensemble musical que l’on peut créer chez soi (chœur, groupe ou orchestre). L’œuvre consiste en une piste audio fixe servant de guide aux musiciens pour chanter et jouer, des instructions pour aider à improviser avec la musique et un guide d’introduction à l’enregistrement à la maison. Le principe est le même qu’un CD play-along – je fournis le cadre musical avec cette piste audio et ces instructions, et les musiciens font de la musique dans ce cadre. Dans le cas de Fair Jenny Alone, les instructions pour le choeur sont assez simples: imitez les sons que vous entendez sur la piste audio en utilisant des voyelles et des sons de respiration.

L’important pour aider au sentiment de communauté et de connexion entre les musiciens est la façon dont nous répétons et partageons la pièce. Les répétitions explorent des exercices d’écoute et de détection pour aider les musiciens à se sentir à l’aise avec le style de création musicale, et pour discuter du titre tiré des paroles de Robbie Burns et de ses différentes significations en fonction de nos circonstances individuelles. Ensuite, avec chacun en sourdine (coupable comme accusé!), nous chantons la pièce ensemble. Les choristes qui sont capables de s’enregistrer me soumettent leurs enregistrements. Je compile ensuite les pistes audio dans un seul fichier audio, et nous avons une soirée d’écoute, ce qui nous permet de nous entendre chanter chacun ensemble de chez nous.

La choriste Annie Randall du Concordia Chamber Choir a ceci à dire à propos de son expérience à chanter Fair Jenny Alone:

Ce semestre a évidemment été un défi pour continuer avec la chorale. Lors d’une année normale, nous aurions déjà donné un concert, et nous serions en train de travailler sur notre concert d’hiver. Il y a toujours eu un but. Ce semestre, cependant, est différent. Mais nous continuons à étudier la musique, et à répéter, souvent en nous ecoutant chanter sans les harmonies du reste de la chorale. Ce projet, ce projet unique, a permis à la chorale de concert de se sentir enfin à nouveau comme un groupe, pour la première fois depuis mars, quand nous nous sommes dit au revoir. Nous avons écouté la bande originale de Fair Jenny qui nous a été donnée, et nous avons trouvé nos propres harmonies et sons à créer, et Louise a réuni ces sons et harmonies en 15 minutes. En réécoutant, je peux entendre les voix des membres qui m’ont tant manqué. Ce seul projet a ramené l’étincelle qui m’a poussé à être le meilleur possible avec une chorale de concert. Habituellement, la musique que nous apprenons et interprétons est un cadeau pour notre public, et celle-ci n’est pas différente à cet égard, mais celle-ci était aussi un cadeau pour nous.

Merci pour vos paroles poignantes, Annie, ainsi qu’au directeur Joy Berg et au Concordia Chamber Choir pour avoir partagé vos voix et l’occasion de vous entendre chanter ensemble à la maison. À une époque où «seul» peut signifier beaucoup de choses différentes, Fair Jenny Alone nous rappelle que nous pouvons nous connecter avec des gens proches et loins.

Écoutez ici la Concordia Chamber Choir: Fair Jenny Alone

Pour plus d’information, me contactez à mlouisecampbell(at)gmail.com

Pour obtenir du financement afin d’amener des artistes comme moi et d’autres dans les écoles du Québec (psst, il existe une version pour l’école secondaire de cette pièce):

Culture à l’école      Culture pour tous

Follow by Email
Facebook
Facebook
LinkedIn
INSTAGRAM